La Station de Creysse reçoit le ministre de l’Agriculture

En visite dans le Lot, le Ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie a fait étape à la Station Expérimentale de Creysse. L’occasion pour ses gérants d’évoquer les efforts faits en matière de sélection variétale sur noix et les difficultés économiques que traverse la station.

Georges Delvert, Charles Labrousse et Sébastien Soulié, les trois co-gérants de la Station Expérimentale de Creysse ont partagé avec le ministre de l’Agriculture, les enjeux qui animent la filière noix dans le Sud-Ouest

Cette visite du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie a permis aux professionnels de présenter l’engagement de la Station Expérimentale de Creysse dans la filière noix.

La sélection variétale, un axe stratégique

L’équipe de la station travaille au quotidien à trouver des solutions pour optimiser les itinéraires culturaux, mettre en place des essais pour lutter contre les maladies et les ravageurs de la culture, tout en prenant en compte les aspects environnementaux.

Axe essentiel au sein de la station : la sélection variétale. Toutefois, il s’agit d’un travail de longue haleine, puisqu’il faut près de 30 années avant de pouvoir mettre en production une nouvelle variété.

Les co-gérants de la station nucicole ont indiqué au ministre de l’Agriculture que la station rencontrait des difficultés financières notamment face à la baisse des financements publics, l’impact du gel en 2017 et 2019, et la concurrence des États-Unis et du Chili.

Le Ministre a semblé entendre les difficultés de la station puisqu’il a demandé au préfet du Lot de se saisir du dossier.


Nouvelle gouvernance

Notons, par ailleurs, que la Station Expérimentale de Creysse est en pleine réorganisation. Lors de son assemblée générale qui se tenait le 2 juillet 2020, le conseil de gérance de la station a changé.

Hervé Cledel et Philippe Jardel ont démissionné et ont passé le relais à trois co-gérants, chacun issu d’un département stratégique en matière de production de noix :

  •  Sébastien Soulié (Corrèze),
  • Charles Labrousse (Dordogne),
  • et Georges Delvert (Lot).

La station devrait bientôt revoir ses statuts et créer un conseil d’administration dans lequel six organisations de producteurs devraient s’investir davantage.

L’expérimentation est, en effet, essentielle pour l’avenir de la filière noix. Il est donc important que les producteurs soutiennent et s’approprient leur outil de recherche qui leur permet de trouver des réponses technico-économiques pour aujourd’hui et pour demain.

► Lire aussi l’article de la Dépêche : Visite du ministre de l’Agriculture dans le Lot, la filière noix plaide sa cause

Pour en savoir plus sur la Station Expérimentale de Creysse, consultez la fiche de la station  qui détaille notamment ses thématiques de travail, et les compétences de son équipe.